Les effets positifs d’un accompagnement pédagogique des étudiants par les enseignants à la Faculté de Pharmacie de Paris (Paris-Descartes).

Pour aider les étudiants de 2ème année (DFGSP2) à réussir dans cette filière après la PACES, une équipe de la faculté de Pharmacie de Paris-Descartes, avec le soutien de SAPIENS-USPC, a élaboré et proposé en octobre 2016 un dispositif. Sur les 320 étudiants sollicités, 200, soit 63%  (SEP),  ont suivi la séance d’évaluation précoce qui portait sur les quatre premières UE. 91 étudiants, soit 46% des SEP, ont participé activement à l’ensemble du module, à savoir la séance d’évaluation formative et celle d’accompagnement qui se déroulait quelques jours plus tard (SAP).

Aide-réussite-Pharma-Nov-2016Graphique 1

Les résultats obtenus aux épreuves du premier semestre par tous les étudiants inscrits en DFGSP2 ont été analysés (Graphique 1). Ils révèlent que la participation à la séance d’évaluation formative (SEP) a un effet positif hautement significatif (p. <0,0001) sur la note moyenne obtenue au semestre 1 (+ 2,32 points en moyenne) par rapport aux non participants (non SEP). Cet effet est encore plus prononcé si l’étudiant a, de surcroît, assisté à la séance d’accompagnement pédagogique (SEP + SAP) (+ 2,93 points en moyenne). Au niveau des 2 groupes de participants (SEP et SEP+SAP), on observe également un glissement vers le haut de la répartition moyenne des notes (graphique 2).

Aide-réussite-2-graph-Pharma-Nov-2016Graphique 2

Par ailleurs, et c’est peut-être là le plus important, un impact positif est également observé aux résultats de l’UE 5, bien que celle-ci n’ait été l’objet ni d’une évaluation formative précoce et ni d’un accompagnement pédagogique. Cela pourrait signifier que la participation au module d’aide à la réussite a initié chez les étudiants un changement de comportement et de méthode d’étude qui ont eu un impact positif sur un autre cours mais cette dernière hypothèse reste à confirmer.
Ces constats objectivés par les collègues de la Faculté de Pharmacie à l’issue de cette première expérience ne peuvent qu’encourager les institutions à promouvoir et à développer des stratégies d’accompagnement précoce de ce type.

Laisser un commentaire